Un programme ambitieux pour Mahamadou Issoufou, candidat aux présidentielles nigériennes

Troisième en 1992, deuxième en 1999 et en 2004 face à l’ex-président Mamadou Tandja dont il a été l’un des farouches opposants, Mahamadou Issoufou a l’ambition de remettre le Niger sur la voie du développement. Ce socialiste de 58 ans est le candidat du PNDS (Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme) pour le scrutin présidentiel du 31 janvier 2011.

Sur le plan économique et de la promotion sociale, Mahamadou Issoufou compte sur une croissance moyenne soutenue de 7% du PIB conjuguée à une amélioration du rendement fiscal, à une dépense publique plus efficace et à un accroissement sensible des ressources extérieures pour rapporter environ 12.5 milliards de dollars US sur les 5 ans de son éventuel mandat présidentiel. Il prévoit consacrer 1.25 milliard de dollars à la réalisation d’infrastructures et au financement de l’énergie. Pour témoigner que son parti fait de l’accès à l’eau pour tous une priorité, une autre somme de  1.25 milliard de dollars US sera investie dans l’hydraulique urbaine, rurale et pastorale. Mahamadou Issoufou a également l’intention de booster les principales occupations de plus de 80% des nigériens, à savoir l’agriculture et l’élevage, avec un investissement de plus de 1.875 milliard de dollars US.

Par ailleurs, Mahamadou Issoufou a promis des allocations de 3 milliards de dollars US pour l’éducation et de 1.25 milliard pour la santé. Il promet également la création de 50 000 emplois par an au profit des jeunes et l’établissement d’institutions démocratiques fortes, crédibles et durables pour assurer la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national.

Mahamadou Issoufou présente à la population nigérienne un programme digne du statut de plus grande formation politique du Niger dont jouit son parti, le PNDS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *