Rwanda : Normalisation des relations diplomatiques avec la Belgique

imagesLe Rwanda, ce petit pays à l’est de l’Afrique a réussi un tour de force face à la Belgique, son ancienne puissance coloniale. C’est désormais officiels, les deux pays ont réglé leurs différents et repartent sur des bases plus saines. C’est en gros le message du ministre belge des affaires étrangères. D’ailleurs, Kigali et Bruxelles ont signé 3 conventions d’aides lors de la récente visite du ministre de la coopération belge à Kigali. Celles-ci porteront sur la santé, l’énergie et des capacités administratives en matière de décentralisation. Après 18 mois de bras de fer, les passes d’armes ont pris fin avec la levé des gèles des fonds de leurs ambassades respectifs.

Tout commence avec une affaire apparemment banale lorsqu’un homme d’affaires rwandais dépose plainte contre son gouvernement, affirmant que celui-ci lui devait de l’argent. La somme, environ 200.000 euros est le règlement d’un service rendu mais non payé par les autorités du pays. La justice belge décide alors de geler les comptes bancaires de l’ambassade rwandaise sur son territoire et le Rwanda applique automatiquement la réciprocité. Cette affaire a contribué à détériorer progressivement la qualité des relations diplomatiques entre les deux pays. Cette affaire aura permis de mettre en lumière la réalité de la polarité des forces entre les anciens colons et leurs pupilles désormais émancipé. Les colons n’ont plus à se poser en donneur de leçon et traiter leurs anciennes colonies en élèves dociles.

Selon les experts, la Belgique, consciente de l’importance stratégique du Rwanda dans la région des grands lacs, a finalement décidé de lâcher du leste et aller de l’avant. De son coté le Rwanda n’a pas oublié que Bruxelles fait parti de ses partenaires principaux avec une enveloppe de 160 millions de dollars pour 3 ans. Cette sortie en douceur sauve la face pour les deux protagonistes mais révèle à chacun d’être dorénavant sur ses gardes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *