Sénégal – Gambie : vérifier les limites territoriales

2012-03-26T021155Z_1457921623_GM1E83Q0SCG01_RTRMADP_3_SENEGAL-ELECTION_0Le Sénégal et la Gambie ont monté une commission mixte de gestions des frontières, chargée de tracer les limites territoriales exactes entre ces deux pays. A l’issue de sa réunion la semaine dernière, celle-ci a sollicité l’implication des deux chefs d’Etats pour faciliter le cours de son mandat.

« Nous invitons les deux chefs d’Etat Yaya Jammeh et MackySall à venir nous aider à lancer ces missions de sensibilisation », a déclaré le responsable de la commission sénégalaise de gestion des frontières au terme d’une rencontre organisé par ce groupe de travail. Et de renchérir, « lorsque les deux chefs donnent le coup d’envoi de ces missions de sensibilisation, il y aura plus d’impact chez les populations », pense-t-il. La problématique de la gestion des frontières a été posée par l’Union Africaine (UA), qui, pour la résoudre, a carrément mis en place tout un programme. Pour ce qui est des derniers travaux entre le Sénégal et la Gambie, ils ont constitué essentiellement en une revue de divers documents pertinents pour la vérification du tracé frontalier. Il s’agit, entre autres, de documents juridiques, historiques et cartographiques. La prochaine étape sera les descentes sur terrain. Il faudra amener les populations transfrontalières, qui, dans la plupart des cas, partagent la même culture, à comprendre le bien-fondé de cette initiative. Ce qui ne sera pas du tout aisé, d’autant plus que ce genre d’opération est souvent perçu comme une tentative de séparation.

Une fois cette sensibilisation terminée viendra le bornage proprement dit. En dernier lieu, la commission de gestion des frontières entend mettre en place des projets d’intérêt commun au sein de l’espace transfrontalier. Aussi est-il prévu de construire un marché ou une mosquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *