Algérie : Polémique autour de l’hospitalisation du président Bouteflika

bouteflllikaEn début de semaine, certaines rumeurs ont fait état d’une nouvelle hospitalisation en France du président algérien Abdelaziz Bouteflika. Quoi qu’il en soit, le chef d’Etat algérien a, selon le site algérien Al Watan, reçu mercredi des ambassadeurs en audience.

Est-ce pour faire taire les rumeurs sur l’état de santé du président algérien que ces audiences ont été orchestrées ? En tout cas, Al Watan a rapporté que M. Bouteflika a reçu mercredi Réda Amiri qui lui a remis ses lettres de créances d’ambassadeur d’Iran en Algérie, en présence du ministre algérien des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel. Dans la même journée, le dirigeant algérien a également accordé une audience à Omar Ali Mohamed Ibrahim Abou, le nouvel ambassadeur d’Egypte en Algérie venu lui remettre ses lettres de créance.

Pourtant, un jour avant, plusieurs médias locaux et internationaux évoquaient une nouvelle hospitalisation d’Abdelaziz Bouteflika en France, plus précisément dans l’établissement militaire du Val-de-Grâce à Paris. Pour rappel, M. Bouteflika a été admis le mois dernier à la clinique d’Alembert de Grenoble, ville située au sud-est de l’Hexagone. Comme il fallait s’y attendre, une source proche de la présidence a démenti ces rumeurs dans les colonnes du journal El Watan en confirmant la présence du président à Alger. Celui-ci aurait même eu à recevoir un visiteur, d’après la même source qui n’a pas divulgué l’identité de la personne. Curieusement, c’est le même organe de presse qui annonçait, mardi dans la matinée, le transfert d’Abdelaziz Bouteflika vers l’hôpital militaire parisien.

Tout cela n’est pas de nature à rassurer l’opinion publique sur l’état de santé de M. Bouteflika. A ce propos, la présidence algérienne n’a pas officiellement confirmé ni démenti ces informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *