Vers des nouveaux pourparlers entre la Namibie et l’Inde sur le nucléaire

tjekero-tweyaLa Namibie et l’Inde pourraient engager de nouveaux pourparlers sur l’énergie nucléaire, pour reprendre leur accord signé en 2009, a-t-on annoncé de source proche du ministère namibien de l’Information, sans préciser la date de ces discussions.

Pour rappel, en 2009, la Namibie et l’Inde s’étaient accordées sur l’approvisionnement d’uranium destiné à être utilisé pour la production d’énergie nucléaire. Mais l’accord n’a pas été mis en œuvre, car l’Inde n’est pas signataire du Traité de non-prolifération des armes nucléaires, qu’il refuse de signer depuis 1995.

«La décision de la Namibie de dialoguer avec l’Inde, a été prise mardi par le cabinet», a indiqué le ministre de l’Information, Tjekero Tweya, précisant que son pays n’exporterait de l’uranium à l’Inde «que pour une utilisation amicale».

Lors d’une rencontre le 16 juin dernier à Windhoek, le président namibien, Hage Geingob a promis à son homologue indien, Pranab Mukherjee, qu’il chercherait des moyens légaux permettant à la Namibie d’approvisionner l’Inde en uranium.

Il a également été convenu lors de la visite de Mukherjee en Namibie,  que l’Inde devrait envoyer des experts en énergie atomique pour aider les Namibiens à étudier les questions concernant les exportations d’uranium.

Cette décision de faire appel aux experts indiens en énergie atomique est nécessaire, car la Namibie est un pays signataire de l’accord de l’Union africaine contre les transactions avec les pays non-signataires du Traité de la non-prolifération nucléaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *