CAN 2017 : Fin de parcours pour le Gabon, pays organisateur

deception-gabonLes jeux sont faits dans le groupe A de la phase finale de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2017), qui se joue depuis le 14 janvier dernier au Gabon, où ont été disputés ce dimanche, les troisièmes et derniers matchs de poule.

Le Gabon, pays organisateur, qui avait impérativement besoin d’une victoire pour passer en quart de finale, n’a pas réussi à s’imposer devant des Lions indomptables du Cameroun, qui avaient le même objectif.

Les coéquipiers de Pierre Aubameyang ne feront donc pas mieux qu’un match nul (0-0) devant le Cameroun, le troisième pour eux dans la compétition, et se retrouvent à la troisième place du groupe, avec 3 points, derrière le Burkina Faso, tombeur de la Guinée Bissau (2-0) et le Cameroun, qui obtiennent leur billet pour les quarts de finale.

C’est la première fois depuis 1994, que le pays-organisateur de la CAN n’ira pas en quart de finale. Les Gabonais n’ont gagné aucun de leurs matches, malgré le soutien de 40 000 spectateurs et les visites du président de la République à l’entraînement, à la vieille du troisième match.

Et pourtant, le Gabon était prêt à tout pour continuer l’aventure. Publicités sur les médias pour appeler le peuple à soutenir le 11 national, SMS de mobilisation via les opérateurs de téléphonie mobile… Des rumeurs avaient même circulé sur une éventuelle tentative de trucage du match contre le Cameroun. En effet, selon des média locaux, Libreville avait introduit une offre de 10 milliards de franc CFA aux Lions indomptable, afin qu’ils facilitent la tâche au Panthères.

La compétition continentale prend donc un coup dur, avec l’élimination du pays organisateur, surtout qu’un boycott à l’appel de l’opposition gabonaise, planait sur la compétition. « On comptait sur le football pour réunir les Gabonais, mais avec cette élimination, ça craint ! Déjà les stades n’étaient jamais pleins lorsque le Gabon était encore dans la course ; qu’en sera-t-il maintenant qu’il est éliminé ?», s’est inquiété un supporter des panthères du Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *