Washington suspend le financement d’ONG au Zimbabwe pour malversations financières

Trois organisations non gouvernementales (ONG) du Zimbabwe soupçonnées de détournement de fonds, seront désormais privées des financements de l’Agence de développement américaine (USAID).

Sont concernées par cette décision annoncée ce lundi par l’agence américaine, l’Association zimbabwéenne des droits de l’homme (ZimRights), le Centre de ressources électorales (ERC) et l’Unité de services et de conseil (CSU).

D’après le porte-parole de l’ambassade des Etats-Unis à Harare, David McGuire, cette décision s’imposait, après des audits sur l’utilisation des fonds alloués par l’USAID (250 millions de dollars chaque année), qui n’ont pas donné des résultats probants. « Une autre enquête est en cours » sur l’utilisation réelle de ces fonds, a confié M. McGuire.

Mais, assure le diplomate américain, la suppression de ces financements ne signifie pas un désengagement des USA vis-à-vis des besoins humanitaires au Zimbabwe.

Les USA «restent engagés dans le soutien au peuple du Zimbabwe et investira des millions de dollars chaque année dans une grande variété de programmes pour leur venir en aide», a-t-il déclaré sur son comte Twitter.

Du côté des ONG concernées, l’on accuse le coup, tout en essayant de garder l’espoir, qui se tourne désormais vers «d’autres programmes soutenus par d’autres partenaires », a déclaré le responsable de l’ONG ZimRrights, Okay Machisa, sans faire de commentaire sur les accusations de détournement des fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *