L’ONU débloque 50 millions de dollars d’aide aux Centrafricains en grande difficulté

refugies-centrafLe Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien, a annoncé l’octroi de 50 millions de dollars issus du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour des opérations d’aide sévèrement sous-financées dans des situations d’urgence négligées.

Une part de ces fonds de 9 millions de dollars est affectée par l’ONU aux habitants démunis de Bambari, en République centrafricaine.

Selon un communiqué de presse du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (BCAH) publié mardi, cette somme fournira une assistance vitale à deux millions de personnes dans le besoin, dont 200.000 réfugiés, 665.000 personnes déplacées, 170.000 rapatriés et 530.000 personnes vivant actuellement dans des communautés d’accueil.

«Ce financement est une bouée de sauvetage pour les personnes les plus vulnérables dans le monde, coincées dans des crises oubliées», a déclaré  O’Brien, qui est également le Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU.

«Au cours de ces dernières années, la crise mondiale des réfugiés a mis une énorme pression sur le CERF pour aider des millions de personnes fuyant des conflits qui persistent, faute d’une solution politique».

Selon le BCAH, environ 35 millions de dollars permettront à des partenaires humanitaires de répondre à des urgences prolongées en Afrique centrale, causées par des conflits armés, l’instabilité politique et les violations des droits de l’homme, et aggravées par l’insécurité alimentaire et des épidémies.

Les fonds appuieront la distribution de services essentiels de santé, l’accès à la nourriture, à des abris d’urgence, la protection des femmes et des filles, la fourniture d’eau et d’assainissement et d’un soutien logistique.

L’agent bénéficiera à des opérations d’aide en République centrafricaine (9 millions de dollars), au Tchad (10 millions de dollars) en République démocratique du Congo (11 millions de dollars), ainsi qu’au Rwanda (5 millions de dollars), qui accueille des réfugiés du Burundi et de la RDC.

Treize autres millions de dollars stimuleront les opérations de secours au Yémen où environ 21,2 millions de personnes, plus de 82% de la population, ont besoin d’aide humanitaire. Une allocation de 2 millions de dollars soutiendra les partenaires humanitaires en Érythrée pour répondre aux besoins actuels en raison des conditions arides et des faibles pluies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *