Mouvement d’humeur dans la Fonction publique ivoirienne

greve-civLa fonction publique en Côte d’Ivoire est paralysée à partir de ce mardi, par une grève de 72 heures. Les employés du secteur public protestent contre une réforme intervenue en 2012, mais dont les premiers effets se font véritablement sentir cette année, avec la mise à la retraite de fonctionnaires touchés par la loi.

Selon les termes du nouveau texte, l’âge de la retraite passe de 55 à 60 ans, voire 65 ans pour les grades les plus élevés. Les cotisations augmentent de 6 à 8,33% du salaire, alors que les pensions ont été réduites de 30 à 50% selon les catégories.

Les fonctionnaires ivoiriens visés par cette réforme, ont haussé le ton ce mardi, en déclenchant un mouvement de grève d’une semaine « largement suivi », selon Mesmin Comoé, secrétaire général du Mouvement des instituteurs pour la défense de leur droit (MIDD).

Il s’agit d’une «grève d’avertissement de trois jours qui va se durcir, si nos revendications ne sont pas satisfaites », a précisé Zadi, président de la plateforme des organisations professionnelles du secteur public, regroupant 50 syndicats de la fonction publique.

«Un professeur d’université de grade A7, le plus élevé dans la fonction publique, touchait 950.000 francs CFA, comme pension de retraite. Avec la réforme, il est à 450.000 francs CFA», a déploré Zadi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *