La maladie inconnue qui tue au Liberia est enfin identifiée

La mystérieuse maladie qui a déjà fait au Liberia près d’une quinzaine de morts au Libéria durant ces dernières semaines, est désormais identifiée. Des prélèvements sur des victimes se sont avérés positifs à la méningite, ont annoncé ce mercredi les autorités médicales du pays.

«Selon les résultats du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) d’Atlanta, nous pensons que nous avons affaire à une méningite probable à Sinoe, qui s’est répandue dans les provinces de Montserrado et Grand Bassa », a déclaré la ministre de la Santé, Bernice Dahn, dans un communiqué.

Au plus fort du doute, la rumeur selon laquelle la maladie inconnue serait la fièvre à virus Ebola sous une nouvelle forme, avait semé la psychose dans ce pays, qui a déjà payé un lourd tribut à la suite du passage de cette épidémie au Liberia.

La ministre Dahn a donc tenu à lever l’équivoque, en précisant que les analyses effectuées sur les prélèvements des patients ont été négatives aux virus de la fièvre Ebola et de la fièvre de Lassa.

Au total, 31 cas, dont treize décès à ce jour, ont été enregistrés dans trois provinces du Libéria: Sinoe, Montserrado (ouest, où se trouve Monrovia) et Grand Bassa (centre-ouest). Les premiers symptômes de la maladie, notamment fièvre et vomissements, ont été enregistrés le 23 avril dans la province de Sinoe (sud-est), mais des cas ont aussi été recensés à Monrovia, d’après les autorités libériennes et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dans un communiqué ce mercredi, l’OMS précise qu’il s’agit d’une méningite due au méningocoque C, « mais l’enquête se poursuit pour déterminer si cette bactérie est la même chez toutes les victimes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *