Deux opérateurs GSM au Bénin condamnés à de lourdes amendes

L’Autorité de Régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (ARCEP Bénin) a condamné ce lundi, deux opérateurs de téléphonie mobile à payer de lourdes amendes de plus de 500 millions de francs CFA.

L’autorité de régulation reproche à la société Spacetel Bénin SA qui exploite le réseau MTN, et à Glo Mobile Benin, un manquement à leurs obligations de qualité. Les deux opérateurs devront donc s’acquitter, respectivement de 492.317.754 francs CFA et de 31.167.436 francs CFA.

Les sanctions de l’ARCEP Bénin interviennent après un audit qui a porté sur les « taux de coupures, les taux de communications réussies et les taux de blocages en 2G, dans plusieurs localités du pays », explique l’autorité. « Les résultats enregistrés sont décevants, car la qualité des services n’est pas améliorée. Aucun de ces réseaux n’a pu garantir le respect du cahier de charges », a déploré Flavien Bachavi, président de l’ARCEP.

Au Bénin, l’autorité de régulation des communications électroniques et de la poste est très regardante sur la qualité des prestations de servies aux populations. En juin dernier, elle avait adressé des sommations à des opérateurs de téléphonie mobile du pays, les appelant à revoir la qualité de leurs services, conformément à leur cahier des charges.

Un an plutôt, l’institution conduite par Flavien Bachavi condamnait deux opérateurs GSM à restituer près de 200 millions CFA aux abonnés. Selon l’institution, ces deux opérateurs n’étaient conformes, « ni aux prescriptions du cahier des charges, ni à la définition des indicateurs de qualité de service des réseaux de télécommunications mobiles ouverts au public ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *