Grogne des étudiants au Gabon contre une forte hausse des frais universitaires

La récente décision du gouvernement gabonais d’augmenter les frais d’inscription universitaire, continue de provoquer l’indignation dans le secteur éducatif, notamment des étudiants, dont les responsables ont bloqué depuis lundi, les inscriptions dans les universités et saisi la Cour constitutionnelle pour annuler la décision.

Selon un arrêté du ministère de l’Enseignement daté de juin dernier, les frais d’inscription dans l’enseignement supérieur public devraient passer à 50.000 franc CFA annuel, soit plus de cinq fois leur montant précédent, qui était de 9.000 FCFA.

En réponse, des responsables étudiants ont empêché la tenue des inscriptions depuis lundi dernier dans certaines universités du pays, dont l’Université Omar Bongo de Libreville. Selon Edvine Ballack Obame, membre du mouvement Etudiant Conscient, il n’est pas question de laisser passer cette hausse « arbitraire » et « injustifiée », qui viendrait « tuer » les rêves de nombreux Gabonais, d’aller loin dans leurs études.

Le recours déposé fin août auprès de la Cour constitutionnelle par les mutuelles étudiantes, a suspendu l’application de l’arrêté ministériel jusqu’à la décision finale de la Cour. Mais les grévistes craignent que la Cour se déclare incompétente de statuer et attendent que le gouvernement lui-même annule la hausse des frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *