La Centrafrique et l’Ouganda démentent la présence d’Ebola sur leur territoire

Les autorités de la Centrafrique ont «catégoriquement» démenti ce mercredi, les dernières rumeurs qui annonçaient la présence du virus Ebola dans le pays, notamment dans la ville de Mboli où résident des réfugiés du Soudan du Sud et de la République démocratique du Congo (RDC).

Ladite ville indexée se situe dans l’extrême sud-est du pays, assez proche de la RDC voisine où sévit actuellement une nouvelle épidémie d’Ebola qui a déjà fait près de 50 morts.

Selon le ministre centrafricain de la Santé, Pierre Somsé, ces rumeurs ont poussé le gouvernement à dépêcher une mission dans la localité de Mboli afin de rechercher des indices de la maladie.

Devant la presse hier, le ministre Somsé annoncé qu’à l’issue de cette mission effectuée la semaine dernière avec le concours de la mission onusienne MINUSCA, de l’Institut Pasteur de Bangui, de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unie pour l’enfance (UNICEF), « aucun cas de maladie à virus Ebola n’a été enregistré en République centrafricaine ».

De son côté, l’Ouganda, un autre pays voisin de la RDC, a annoncé hier que les tests de dépistage au virus Ebola sur trois cas suspects enregistrés dans l’ouest de son territoire (proche de la frontière avec la RDC) se sont révélés négatifs. Ces deux cas suspects étaient en provenance de la RDC.

C’était aussi l’occasion pour les autorités des deux pays de revenir une fois de plus sur les consignes d’hygiène, notamment le lavage fréquent des mains au savon et l’abstention d’avoir tout contact avec des sujets suspects ou malades ainsi que la manipulation d’animaux sauvages morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *