RDC : Ebola réapparaît à Goma

Un nouveau cas positif du virus Ebola a été confirmé ce mardi soir à Goma, capitale du Nord-Kivu, où les autorités disaient avoir endigué la propagation du virus, après un premier cas confirmé début juillet dans la même ville.

Il s’agit cette fois-ci d’un homme de 46 ans et père de dix enfants venu de Mongbwalu, à 70 km de la ville de Bunia, dans la province de l’Ituri (nord-est) située à la limite du Nord-Kivu, où l’épidémie d’Ebola sévit aussi depuis l’année dernière.

Selon la coordination en charge de la riposte contre le virus Ebola en RDC, l’homme contaminé est actuellement pris en charge dans le centre de traitement à Goma. Il serait arrivé dans la zone de Nyiragongo depuis le 13 juillet et aurait développé les premiers signes de la maladie le 22 juillet.

Ce nouveau cas confirmé vient accroitre davantage l’inquiétude face à cette épidémie déclarée depuis août 2018 en RDC et qui a déjà fait plus de 1 700 morts.

L’OMS avait déjà classé cette épidémie comme urgence internationale, et ce mardi, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a aussi exprimé son inquiétude face à cette épidémie devenue «plus complexe car elle se situe dans une zone de conflit actif».

L’équipe de la coordination de la riposte a appelé la population congolaise à collaborer avec les agents de santé, et a rassuré les pays voisins, dont le Rwanda et l’Ouganda qui partagent directement la frontière avec Goma, que toutes les mesures ont été prises pour le contrôle efficace de l’épidémie afin d’éviter toute propagation au-delà des provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *