Congo: Investir dans le secteur forestier

Le secteur forestier congolais pourrait bénéficier dans les jours à venir d’un investissement considérable de 7,5 millions de dollars.
En effet c’est la société d’exploitation forestière congolaise « Afric wood industries » qui envisage de faire des investissements de l’ordre de 7,5 millions de dollars dans le département du Kouilou, au sud du Congo. L’objectif étant la mise en valeur de deux unités forestières d’aménagement (UFA) qui sont à Kayo et Doumanga. Ces UFA d’une superficie totale de 33 098 hectares, n’étaient exploitées qu’à moitié c’est-à-dire, que seulement 15 200 ha. Le bois constituant le patrimoine et surtout la deuxième source de revenu du Congo après le pétrole, a donc fait objet d’une convention entre le gouvernement congolais et l’Afric Wood industries. Ainsi les deux parties ont signé une convention de transformation industrielle de bois. Aussi pour développer le secteur secondaire et renforcer l’économie nationale, il est exigé dans le code forestier en vigueur au Congo que toutes les sociétés forestières transforment sur place 85 % de l’ensemble de leurs productions de bois et de n’en exporter que 15 % sous formes de grumes. Une réforme qui va bien évidemment assurer la croissance du secteur forestier. Par ailleurs, ce projet de financement va engendrer la création de quelque 200 emplois qui au vue du taux de chômage actuel, ne seront que salutaires pour la population. Outre les emplois, Afric wood industries réhabilitera les pistes agricoles, construira une école primaire, un forage d’eau potable et fournir près de 300 tables bancs au conseil départemental, conformément au cahier des charges. Ce deuxième volet coûtera à la société un montant d’environ 563 mille dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *