Burundi : Reprise des cours dans les universités

burundi-universiteAu Burundi,  les étudiants ont repris les cours ce mercredi dernier, après une longue grève qui aura duré près de deux mois. Lancée  le 12 mars dernier, elle constituait une protestation  contre des mesures gouvernementales visant à modifier le régime d’octroi des bourses d’études.
Par la voix de leur représentant Arsène Arakaza, les étudiants  ont estimé avoir obtenu satisfaction sur certaines de leurs revendications en  proclamant la fin de leur grève, et accepté la reprise des cours.
En mars dernier,  le gouvernement avait décidé que, sur  les 18000 diplômés du secondaire en 2013, seuls  8500  pouvaient bénéficier d’une bourse d’étude. Et parmi ces derniers,  seulement  2500  pouvaient jouir de la totalité de la bourse (31.000 francs burundais par mois). De même, il avait été décidé que la bourse serait retirée à l’étudiant en cas de redoublement.
Face à ces mesures, les étudiants  ont protesté en proclamant  une grève illimitée. Ce à quoi les autorités  ont riposté par la fermeture  des universités publiques. Les étudiants ont ensuite été sommés de  se réinscrire dans un délai de dix jours ;  un ultimatum simplement  ignoré par les étudiants protestataires.  Depuis, les mesures gouvernementales ont  cessé d’être appliquées,  mais la  grève estudiantine  a continué.
Il a  fallu donc attendre  près de deux mois,  pour un retour à la situation normale. C’est ainsi que le ministre de l’Enseignement  supérieur  s’est concerté lundi dernier, avec les professeurs d’université  pour que tous les étudiants, sans exception,  continuent à bénéficier de la bourse. Cependant,  il  ne  s’agit que d’une décision temporaire, en attendant de trouver une solution définitive.
Au Burundi,  le nombre d’étudiants  inscrits  dans les universités publiques  augmente chaque année. Cette situation  rend difficile l’allocation des bourses d’études à tous les étudiants  dans ce pays où environ 69% de la population vit sous le seuil de la pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *