Libération des employés de la Croix-Rouge enlevés dimanche au Mali

Les quatre maliens agents de la Croix-Rouge, enlevés dimanche soir dans la région de Mopti au centre du Mali par des hommes armés, ont été libérés ce lundi en fin d’après-midi, a annoncé Germain Mwehu, porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Mali.

«Je confirme que les 4 travailleurs humanitaires enlevés dimanche ont été libérés sains et saufs», a notamment déclaré Germain Mwehu, sans toutefois préciser les conditions de leur libération.

Il a néanmoins précisé que «tous les efforts ont été mis en œuvre, leaders communautaires, leaders traditionnels et autres, pour prendre contact avec les ravisseurs afin d’obtenir la libération des agents».

La délégation de CICR au Mali affirme sur son compte tweeter, que les quatre hommes ont été libérés «sans conditions».

Dans la nuit du dimanche dernier, cinq travailleurs maliens du CICR avaient été enlevés à Toguere Coumbe, par des hommes armés. Une femme qui se trouvait parmi ce groupe, a été immédiatement libérée. Les autres sont partis avec les ravisseurs, qui sont probablement des islamistes, avait auparavant indiqué une source sécuritaire malienne, précisant qu’aussitôt après, l’armée malienne avait dépêché «dans le secteur, des hommes pour participer aux recherches».

Cet enlèvement intervient alors que le CICR avait annoncé en fin de semaine dernière, la reprise de ses activités dans la région de Kidal (nord-est), fief de l’ex-rébellion à dominante touareg, interrompues pendant plus de deux semaines, pour des raisons de sécurité après un cambriolage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *