Dix travailleurs humanitaires de l’ONU portés disparus au Soudan du Sud

Dix travailleurs humanitaires des Nations Unies, tous de nationalité sud-soudanaise, sont portés disparus et présumés kidnappés, après une attaque de leur convoi dans le sud-ouest du Soudan du Sud.

Selon un communiqué du Bureau des Nations unies pour les affaires humanitaires (Ocha), les dix humanitaires ont disparu mercredi matin, après avoir quitté la ville de Yei, située à environ 150 km au sud-ouest de la capitale Juba, en direction de celle de Tore.

L’Ocha précise qu’il s’agit du second incident du genre dans ce seul mois d’avril et le troisième durant les six derniers mois, impliquant des travailleurs humanitaires retenus par des groupes armés.

L’armée gouvernementale a accusé les rebelles d’être responsables de cette attaque. En revanche, l’un des porte-parole de la rébellion, qui rejette ces accusations, a assuré que les rebelles prévoyaient d’enquêter sur ces disparitions.

Le Soudan du Sud est plongé dans une guerre civile depuis 2013, deux ans après avoir obtenu son indépendance. Cette guerre a fait des dizaines de milliers de morts, quatre millions de déplacés et provoqué une crise humanitaire catastrophique dans le pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *