Tchad : Le bilan de 2011

Le Chef d’Etat tchadien Idriss Deby Itno, au seuil de la nouvelle année s’est livré au traditionnel exercice du bilan dans l’année écoulée. En effet le numéro un tchadien, dans son communiqué prononcé depuis Moussoro, au nord du pays, a rappelé les grands évènements qui ont marqué l’année 2011 dans son pays. Ainsi sur le plan politique, le Tchad a célébré son cinquantenaire d’indépendance (le 11 janvier 2011), suivies des élections législatives (en février) et présidentielles (en mars) qui ont notamment permis la réélection du président sortant qui a aussi raflé la majorité à l’Assemblée nationale. Sur le plan économique, le président tchadien a mentionné notamment la mise en production de la raffinerie de Djarmaya ainsi que le démarrage de l’allumage de la cimenterie de Baoré (dans le sud ouest). Rappelons que ces deux grands projets d’envergure nationale sont le fruit de la coopération fructueuse entre le Tchad et la Chine. D’une façon générale, selon le président Déby, l’année 2011 aura été une année difficile pour toute l’Afrique à cause du printemps arabe qui a renversé plusieurs régimes, notamment en Libye.

« La crise libyenne a impacté négativement le Tchad sur le plan économique, social et sécuritaire », a-t-il regretté faisant référence aux milliers de ses compatriotes contraints à rentrer au pays natal. Pour la nouvelle année 2012 qui symbolisera l’an II de la Renaissance du Tchad, le président a exhorté ses onze millions de compatriotes à se mobiliser pour bâtir un « Tchad fort et prospère ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *