Afrique Centrale : Olam et Wilmar convoiteraient des terres agricoles

L’Afrique centrale attise les convoitises, la région dispose d’une immensité de terres qui offrent des opportunités assez intéressantes aux investisseurs étrangers. En effet tel est le cas du groupe agro-industriel ivoirien SIFCA, détenu par les Singapouriens Olam et Wilmar, qui seraient  prêt à débarquer en Afrique centrale pour y développer des plantations d’hévéas et de palmiers à huile. En outre ce serait le secteur rizicole qui attirerait plus ces investisseurs, car il offre des possibilités intéressantes. A l’heure actuelle l’installation de SIFCA serait quasiment bouclée, il ne resterait qu’à trouver la terre et le ou les partenaires pouvant investir dans les plantations et les usines. L’objectif de SIFCA étant de pouvoir augmenter la capacité de production de sa raffinerie en Côte d’ivoire, donc le groupe doit trouver où installer son usine de fabrication d’huile de palme. L’usine située en Côte d’ivoire est la plus importante unité d’Afrique mais faute de matières premières, elle ne tourne pas à pleine capacité.  Bien que la culture du riz ne soit pas une des filières traditionnelles du groupe, ce dernier ambitionne de devenir un des acteurs majeurs de ce secteur, et ceci passe donc par la recherche de terres en Afrique centrale. Rappelons qu’à ce jour, SIFCA produit de l’huile de palme, de l’huile de coton, du caoutchouc et du sucre en Côte d’Ivoire, au Liberia, au Nigeria et au Ghana.

Si ce projet venait à se concrétiser, ce serait une grande réussite continentale et encore une preuve que l’Afrique peut s’offrir elle-même ses opportunités. Car ce projet sera tout autant bénéfique aussi bien  à la Côte d’ivoire, qu’à l’Afrique centrale qui accueillera les plantations d’hévéas et de palmiers à huile.

One thought on “Afrique Centrale : Olam et Wilmar convoiteraient des terres agricoles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *