La police égyptienne sur le pied de guerre à cause d’une manifestation prévue ce lundi

egypte-sinaiDes opposants égyptiens dont des avocats, vont manifester ce lundi contre le régime du Caire qu’ils accusent de bafouer les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Pour dissuader ce mouvement de contestation, les forces de sécurité procèdent depuis vendredi à des arrestations.

D’après un collectif d’avocats, au moins une cinquantaine de personnes, essentiellement des militants des droits de l’homme et des avocats sont arrêtés par la police pour avoir adhéré au mouvement de contestation contre le pouvoir. Il s’agit d’opposants proches du mouvement 6-Avril qui avait réussi à déboulonner en 2011, le dictateur Hosni Moubarak.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a décidé de rendre à l’Arabie Saoudite deux iles près du Sinaï. Les militants des droits de l’homme considèrent cette décision comme un acte de trahison de la part des autorités. Et, ils veulent le dénoncer à travers une manifestation populaire prévue ce lundi au Caire, où des centaines de manifestants s’étaient déjà réunis aux premières heures de la matinée, appelant à la destitution du président al-Sissi.

Pour éviter tout débordement parmi les militants du mouvement de protestation contre la rétrocession des deux iles, les forces de sécurité ont procédé à des arrestations préventives et anticipées parmi les meneurs de la contestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *