La Banque Mondiale débloque 30 millions de dollars pour l’urbanisme au Togo

La Banque Mondiale a annoncé en milieu de semaine, qu’elle allait accorder au Togo un crédit de 30 millions de dollars pour relever les défis du développement urbain et réduire les lacunes dans la prestation des services publics dans des villes les plus peuplées du pays.

Ce crédit de l’Association internationale de développement (IDA) approuvé mardi par la Banque mondiale, devrait être destiné au Projet d’infrastructure et de développement urbain (PIDU) et permettra de rénover, réhabiliter et améliorer les infrastructures dans les quartiers mal desservis de trois villes (Lomé, Kara, Dapaong), a précisé un communiqué de la représentation locale de la Banque mondiale.

Il servira également à consolider les capacités institutionnelles de sept municipalités (Atakpamé, Dapaong, Lomé, Kara, Kpalimé, Sokodé, Tsévié), notamment grâce à une assistance technique et à des formations, pour assurer une gestion durable du développement urbain, souligne le texte.

Le PIDU dont quelques 2,3 millions de personnes devraient bénéficier directement ou indirectement, va également aider à améliorer les services d’aménagement urbain et pourrait déboucher par la suite sur d’autres investissements, a expliqué le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, Pierre Laporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *