Angola: tourisme et hôtellerie

luanda-hotelLe secteur de l’hôtellerie connait un boom en Angola. Pour l’année qui s’achève, plus de 7900 postes d’emploi ont été crées dans le secteur, ce qui représente plus de 4% des emplois crées dans tous les secteurs du pays. Le boom est dû à une augmentation conséquente des hôtels et assimilés. Pour les observateurs cette intensification de l’activité hôtelière est liée à l’évolution du tourisme ainsi qu’au pouvoir d’achat d’une classe moyenne en émergence. Selon le ministre de l’hôtellerie et du tourisme, cette évolution n’est pas anodine, elle relève d’un programme gouvernemental qui vise à promouvoir le tourisme et l’hôtellerie. Le ministre a également affirmé que le tourisme et la prestation hôtelière vont continuer à évoluer positivement les années à venir. En effet, le pays a décidé de mettre plus de moyens pour l’émergence progressive des infrastructures hôtelières ainsi que d’autre mécanisme de promotion. Les données du ministère prévoient une visite de 4 millions de touriste d’ici 2020 et la création de plus d’un million d’emplois pour la même période. L’année prochaine le pays va accueillir 3 grandes écoles de l’hôtel et de la formation en tourisme dans les villes de Luanda, Benguela et Huila. A titre d’exemple, l’Institut National d’Etudes du tourisme (INFOTUR) va construire 5 hôtels de luxe, créant ainsi plus d’un milliers de nouveaux emplois. Pour les autorités du pays, cette année a été particulière dans la mesure où elle a permis la mise en place du cadre structurel qui constitue désormais les fondations pour un meilleur développement du secteur. Bien au délà des visiteurs étrangers, le ministre encourage également une activité touristique des nationaux à l’intérieur du pays. Si le ministère atteint ses objectifs, 60% d’angolais devraient d’ici 2020 effectuer des visites touristiques à l’intérieur du pays. Le développement du tourisme pourrait conduire à une éclosion de nouveau pole d’émergence, en dehors des grandes villes, et diminuer ainsi l’exode rural vers la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *