Afrique du Sud : Le Syndicat Nusma se détache de l’ANC

photo_1350822972806-1-0Un rapport du Nusma, le Syndicat national des métallurgistes et principal syndicat sud-africain, publié mardi, a appelé au renversement du pouvoir de l’ANC, dont il est pourtant l’allié traditionnel, qu’il accuse de ne pas avoir tenu ses promesses.

Le rapport est signé par le secrétaire général du Nusma, Irvin Jim, a été publié suite au congrès extraordinaire du syndicat tenu la semaine dernière et auquel participaient plus de mille délégués. Il a accusé le gouvernement sud-africain d’avoir échoué à face à la crise, de ne pas avoir pu vaincre la pauvreté, le chômage ou encore les inégalités notamment avec une situation désastreuse de la classe ouvrière. Il appelle aux mêmes mesures que celles prises contre le régime de l’apartheid.

Lors de la clôture vendredi, le président Nusma Andrew Chirwa avait été jusqu’à suggérer que le Congrès réclame la démission du président Jacob Zuma, ébranlé par les révélations d’un scandale selon lesquelles il aurait bénéficié de près de 21 millions de dollars US de fonds publics pour rénover sa résidence privée. Le Nusma envisage même de se séparer de la Confédération Cosatu, la maison-mère qui finance la campagne électorale de l’ANC et lui procure également des voix, à qui il reproche de ne pas s’opposer à la politique économique libérale du gouvernement.

Le rapport du Nusma remet en cause, on ne peut plus clair, le soutien de ses ressources syndicales à l’ANC lors des élections prévues pour l’année prochaine. Le Nusma est le principal syndicat affilié à la confédération Cosatu et compte 338 000 membres sur les 2.2 millions d’adhérents à la confédération, des chiffres qui donnent une idée de l’ampleur de l’impact qu’aurait une défection du Nusma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *