Niger : Priorité au système de l’éducation nationale

niger-educationA l’instar de la Sierra Leone, le Niger recherche les voies et moyens pour favoriser l’épanouissement de son système éducatif sur le plan national.

Ainsi, Niamey vient de procéder à l’ouverture de l’Ecole normale d’instituteurs (ENI) dont la vocation sera de former des enseignants qualifiés qui, à leur tour, vont transmettre leur savoir aux élèves.

De source locale, la création de cette école par le ministère de l’Enseignement primaire vise d’une part à doter toutes les régions du Niger d’une école normale, et d’autre part à disposer davantage d’enseignants formés pour répondre aux exigences de développement socio-économique et culturel du pays.

L’Ecole étant la première des priorités du Président de la République  qui a décidé d’y consacrer,  en termes de ressources nationales, le quart du budget, le ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales  se fait le devoir   de prendre toutes  les dispositions utiles afin d’assurer le bon déroulement des activités qui s’y rattachent.

Parmi ces dispositions, on peut noter les actions majeures et indispensables concernant la construction des infrastructures et équipements scolaires,l’acquisition des fournitures et manuels scolaires, le recrutement des enseignants, la formation continue des enseignants  ainsi que l’amélioration des rapports avec les partenaires sociaux du secteur.

Dans la perspective de conclure un pacte national sur la question de l’Ecole, des efforts considérables ont été  déployés  par le gouvernement en collaboration avec les partenaires sociaux  afin de consolider et de promouvoir la sérénité  au sein  des services.

Le Niger se dote peu à peu d’outils suffisants pour participer à l’épanouissement de son système éducatif en vue de satisfaire son plein développement à tous les niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *