Les rois du Maroc et de Jordanie inaugurent à Rabat la grande manifestation de l’art africain

maroc-afrique-expoLe roi du Maroc Mohammed VI et le roi de Jordanie Abdallah II qui effectue depuis mercredi une visite officielle de deux jours au Maroc, ont inauguré ce jeudi au Musée d’art moderne à Rabat, la grande manifestation culturelle et artistique “L’Afrique en Capitale” qui se tient jusqu’au 28 avril prochain dans la capitale du Royaume.

Les expositions de peintre et artistes africains offrent aux visiteurs une vision agréable sur le dynamisme et la variété des modes d’expression artistiques et la tendance de l’Art contemporain africain.

Au total, 36 événements sont programmés dans 18 lieux, dont le Musée d’Art moderne, la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, le Musée de Bank Al Maghrib, la Galerie Bab Rouah, la Galerie Bab El Kébir, Villa des Arts, l’Espace Expressions CDG, l’Académie du Royaume du Maroc et le Théâtre Mohammed V.

De nombreux peintres et artistes africains de renommée ont fait le déplacement à Rabat «Ville lumière, Capitale marocaine de la culture» pour exposer leurs tableaux, sculptures et objets de design. Il s’agit entre autres, des artistes Chéri Samba et Chéri Chérin de la RD Congo, de Cyprien Tokoudagba du Bénin, de Kwame Akoto du Ghana, ou encore de Bruce Obomeyoma Onobrakpeya et Ben Osaghae du Nigeria.

La première exposition intitulé «Un regard contemporain sur l’Art africain» et qui se tient au Musée d’art moderne, présente un art africain résolument ancré dans ses racines, qui interpelle une mémoire traditionnelle et populaire et met en avant les signes d’hybridation opérés sous l’impact de la mondialisation artistique et économique.

Le deuxième volet de la manifestation «Présence commune», est une exposition narrant deux expériences d’un retour aux origines en terres africaines du peintre franco-congolais Kouka Ntadi et du tunisien Wahib Chehata.

La troisième exposition «Mémorial» est un hommage à trois grands photographes qui se sont éteints: le Malien Malek Sidibé avec “Reportages maliens” et les Marocains Leila Alaoui avec “Les Marocains” et Othmane Dilami avec “les musiciens de la transe”.

Parallèlement à ces expositions, sont également prévue de nombreuses autres activités culturelles, dont des expositions d’arts plastiques et d’objets du patrimoine, des concerts de musique, des projections de films, des conférences-débats  ou encore des événements d’art urbain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *