Algérie : baisse des importations automobiles

vehiculesD’après le Centre National algérien de l’Informatique et des Statistiques des douanes (CNIS), les importations d’automobiles à destination de ce pays maghrébin ont reculé de 20 % au cours de l’année dernière.

Plus en détail, 439 637 automobiles ont été importées vers l’Algérie en 2014. Ce nombre était plus important sur l’année précédente, soient 554 263 véhicules importés. Aussi s’est-il dégagé une baisse de 20,6 %, conformément au rapport du CNIS relayé par l’agence de presse APS. En termes de valeur, le recul constaté dans les importations est de 13,5 %, la somme de ces opérations étant passées de 7,33 milliards de dollars en 2013 à 6,34 milliards de dollars l’année dernière. En ce qui concerne les importations à titre commercial qu’une soixantaine de concessionnaires représentés sur le marché algérien ont effectuées, la diminution en quantité et en valeur est respectivement de 21,14 % et 14,3 %. Il faut noter que les importations à titre commercial correspondent à 95 % de l’ensemble importations automobiles de l’Algérie pour l’an 2014.

Pour rappel, les importations automobiles vers l’Algérie avaient battu un record en 2012 en franchissant la barre des 600 000 unités. Deux ans plus tard, les professionnels du secteur automobile s’attendaient plutôt à la poursuite de la baisse constatée au terme de l’exercice 2013, soient 8,4 % en quantité et 3,5 % en valeur. Ce qui se justifie, selon les concessionnaires, par les effets combinés du recul de la demande et de l’importance des stocks. Ce qui est dû à l’orientation des dépenses des ménages vers l’immobilier. En 2015, la tendance ne devrait pas s’inverser du fait du lancement de la production à la nouvelle usine Renault de Oued Tlelat, situé non loin d’Oran (ouest).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *