Lesotho : Firestone Diamonds renvoie à 2016 la production du premier carat

firestone-mineFirestone Diamonds Plc, diamantifère cotée à Londres, a repoussé au quatrième trimestre 2016, la première production du diamant dans le projet Liqhobong de plus de 11 millions de carats de réserves qu’elle détient à 75% au Lesotho.

Dans une mise à jour, elle a annoncé ce report de la production prévue auparavant à la fin du premier semestre de 2016. Firestone a précisé que la construction du projet reste dans le budget de 185,4 millions $ prévu, malgré des coûts additionnels, et qu’elle est entièrement financée jusqu’à l’atteinte de la production de croisière. « Le projet continue d’enregistrer des progrès », a rassuré Stuart Brown, CEO de Firestone, qui s’est félicité d’un accord énergétique conclu avec Mountain Diamonds qui apportera 90,5 millions de rands, soit la moitié du coût de la construction de son réseau électrique, pour en bénéficier.

Les travaux additionnels pour atteindre les nouveaux objectifs coûteront environ 156 millions de rands, apprend-on. Ces coûts seront financés, a-t-on précisé, à partir des gains de change issue de l’appréciation du dollar face au rand et des économies nettes de 70,5 millions de rands réalisées suite à l’entrée sur son réseau électrique de Storm Mountain Diamonds pour alimenter la mine de Kao.

Firestone Diamonds Plc compte se doter, dans le projet Liqhobong, d’une nouvelle usine d’une capacité de 500 tonnes par heure et des infrastructures d’appui, pour traiter 3,6 millions de tonnes de minerai par an avec un niveau de récupération annuelle de plus de 1 million de carats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *