Togo : Concurrence ouverte sur le marché de l’énergie

elec-togoLa Communauté électrique du Benin (CEB) perd le monopole exclusif dont jouissait depuis 1973 pour l’achat de l’énergie électrique au Bénin et au Togo.

Réuni hier mercredi 02 septembre 2015, en conseil des ministres, le gouvernement togolais a adopté un projet de loi qui ouvre la voie à une libéralisation du marché de l’énergie.

Le monopole de la CEB vit ses derniers mois, car le texte supprime tout bonnement les dispositions de l’accord international portant code bénino-togolais de l’électricité qui consacrent la CEB en tant qu’acheteur unique de l’énergie au Togo et au Bénin.

Sous réserve de la décision de l’Assemblée nationale, l’adoption de ce texte « ouvre ainsi le marché de l’énergie à la concurrence dans les deux (2) pays », précise le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres. Selon Guy Madjé Lorenzo, le ministre togolais de la communication, cette mesure est adoptée dans le souci de « répondre à la demande en énergie en forte croissance au Togo et au Bénin en diversifiant les sources d’approvisionnement ».

« Il met également notre législation en phase avec la réforme du sous-secteur de l’électricité intervenu depuis le 18 juillet 2000 conformément aux prescriptions de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a-t-il souligné.
La CEB conservera quand même l’exclusivité des importations pour ses propres sources de production et au transport.

La CEB est un organisme à caractère public. Elle a été instituée par l’accord international et le code bénino-togolais de l’électricité du 29 juillet 1968.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *