Le Kenya Face à une inflation sans précédent

Le bureau des statistiques kenyan vient d’annoncer que  le taux d’inflation du pays a atteint  13 % au mois de mai. Depuis le mois de novembre 2010, cet indice n’avait cessé de grimper. Il a progressé lentement  jusqu’à atteindre ce nouveau record.

En parallèle, l’indice des prix à la consommation (IPC) a également augmenté de 10,1 %  Selon ce même bureau des statistiques. L’indice des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées à titre illustratif a présenté une augmentation de 1,275 dollars entre le mois d’avril et celui de mai.

Dans la foulée, la banque mondiale a revu de 5,3 à 4,8 %  ses prévisions de croissance pour le Kenya, car le pays doit avant tout gérer la hausse de l’inflation provoquée par la  flambée des prix du pétrole, la dévaluation du Shilling (monnaie kenyane) et une sécheresse  importante.

Cette inflation a provoqué par ailleurs une hausse des prix des céréales, celle  des coûts de transport urbain de 2,38 %,  et une augmentation du coût de l’électricité.

Pour faire face à cette crise,  les autorités publiques ont décidé de supprimer les taxes sur certains produits de première nécessité et venir en aide les familles les plus affectées. Elles ont annoncé la constitution de trois mois de réserves pétrolières, une augmentation de stock de mais et une nouvelle politique agricole favorisant des cultures irriguées. En outre la banque centrale du Kenya a porté son taux à 6 % en vue stabiliser les prix et de soutenir le Shilling Kenyan en forte dépréciation. Toutes ces mesures devraient permettre au Kenya à court et à moyen terme de ralentir l’inflation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *