Mali : une bonne note pour la croissance économique

En marge de la Semaine du partenariat Mali-Banque Mondiale, le conférencier, Cheikh Hamed Diop, économiste en chef au Bureau malien de la Banque mondiale, a indiqué ce mardi que le Mali a enregistré des avancées remarquables en matière de croissance, notamment dans le domaine macro-économique. En effet c’est l’enseignement principal que l’ont peut tirer de l’exposé de M. Diop dans le cadre des activités de la Semaine du partenariat Mali-Banque.  Selon l’économiste, ces performances, se traduisent par de moult facteurs parmi lesquels on peut citer  une inflation maitrisée, le paiement régulier de la dette extérieure du pays, une croissance estimée à environ 6%, l’amélioration des conditions de vie des populations. En d’autres termes, selon l’économiste en chef au Bureau malien de la Banque mondiale, le Mali est en pleine croissance économique ; toutefois les défis restent nombreux. A cet effet le Mali avait pour objectif  d’atteindre 7% de croissance. Comme beaucoup d’autres Etats africains le Mali doit affronter le problème de la faiblesse du capital humain, le niveau très  bas de scolarisation, de couverture sanitaire, les problèmes de gouvernance, les conflits armés,  le problème du chômage des jeunes ( soit 7 à 10 millions de jeunes envoyés chaque année dans le marché du travail), la faible compétitivité, le manque crucial d’infrastructures, tant d’obstacles à l’éclosion du développement durable. « A part ces observations, il s’agit d’une analyse pointue de la croissance économique malienne. Et nous nous en servirons dans la mise en œuvre de la 3ème génération du Cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté » a déclaré M. Sékouba Diarra le représentant de la Cellule du Cadre stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *