Tournée de Christine Lagarde en Afrique : Le FMI au chevet de la Centrafrique

lagarde-afriqueLa directrice Générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde a entamé ce mardi 24 janvier, une tournée de neuf jours en Afrique, qui la conduira en Centrafrique, en Ouganda et à l’Île Maurice.

Selon un communiqué du fonds, Mme Lagarde doit rencontrer lors de ses séjours à Bangui, Kampala et Port-Louis, des hauts responsables gouvernementaux, des dirigeants du secteur privé ainsi que des représentants des organisations de la société civile et des étudiants. Elle doit aussi prononcer des discours dans chaque pays, dont une intervention prévue lors d’une conférence sur le thème des banques transfrontalières, à Maurice.

En Centrafrique, première étape de sa tournée, l’objectif de Mme. Lagarde est de « comprendre l’effort de paix et de redressement économique » accompli par les autorités locales. A Bangui où Christine Lagarde séjourne depuis hier, elle a passé en revue avec le pouvoir centrafricain, la situation économique actuelle du pays. Les discussions ont porté essentiellement sur les reformes financières entreprises.

Il s’agira, selon le FMI, de mieux comprendre, pour mettre en place les meilleurs mécanismes pouvant faciliter le relèvement économique du pays, et d’aider à l’accélération du processus de paix et de réconciliation.

La tournée africaine de Mme Lagarde intervient alors que les chefs d’Etat des pays membres de la zone CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale, Congo et Tchad) ont convenu «d’ouvrir et de conclure à brève échéance, des négociations bilatérales avec le FMI», ouvrant la voie à un accompagnement économique du fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *