Zimbabwe : la ZSE après la crise américaine

Les industriels de la bourse du Zimbabwe (ZSE) ont gardé une constante baisse de 0,4% (0,06 points) la semaine dernière, clôturant ainsi leurs activités à 163,63 points avec les places financières mondiales encore dans l’incertitude malgré le relèvement du plafond de la dette américaine. L’indice minier de son coté a connu une chute de 2,32% correspondant à 3,71 points clôturant à 154,46 points. Cependant la semaine a vu l’une des fortes hausses dans le secteur de l’industrie agroalimentaire avec l’AICO (agro-industrial conglomerate) où une injection de 10,1 millions de dollars US a boosté le chiffre d’affaire total hebdomadaire à 21,4 millions de dollars US. Les acteurs étrangers ont dominé l’activité aussi bien pour les transactions de vente que d’achat estimé à 68% de toute l’activité commercial de la semaine dernière. En moyenne 45 produits financiers circulaient chaque jour sur le marché, ce qui représente environ 58% du total journalier négociable sur la bourse zimbabwéenne. Le groupe Pelhams spécialisé dans les meubles et appareils ménagers est sorti avec -29,4% selon le rapport de l’AGM qui a déclaré son revenu de 3 millions de dollars US. L’AGM a conseillé au groupe de penser à une recapitalisation dès que les marchés se seront stabilisés.  Il a été également signalé que ces pertes ont été atténué par quelques poids legers du marché à l’instar de General Belting qui a connu une croissance de 40% à 0,14c et Whist life assures Fidelity 2,9% clôturant ainsi la semaine à 14,75c. Pour la première fois depuis un certain temps Econet Wireless Holdings Limited a fermé vendredi à 440c Caps Limited et IGP ont rejoins les cinq premiers montées de la semaine allant jusqu’à 19,1 % et 16,7% clôturant la semaine respectivement à 0,04 c et 0,5 c.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *