Maroc: Après la LGV Tanger-Casablanca, le Roi lance de grands projets ferroviaires

Le Roi du Maroc Mohammed VI a procédé ce samedi 17 novembre, à l’inauguration de la nouvelle gare de Rabat-Agdal et lancé plusieurs grands projets ferroviaires après l’inauguration jeudi dernier, de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse (LGV), la première du genre en Afrique, et qui relie désormais les villes de Tanger, Kénitra, Rabat et Casablanca.

Pour rappel, le souverain marocain avait inauguré le jeudi 15 novembre à Tanger, en compagnie du président français, Emmanuel Macron, la nouvelle Ligne à Grande Vitesse (LGV). Les deux Chefs d’Etat ont ensuite fait ensemble, le voyage de Tanger à Rabat, à bord du train à grande vitesse que le souverain a baptisé «Al Boraq».

Ce samedi, le Roi du Maroc a lancé d’importants projets structurants visant à accompagner le développement substantiel que connaît le secteur du transport ferroviaire dans le Royaume.

Le souverain a ainsi donné le coup d’envoi aux travaux de triplement de l’axe du chemin de fer Casablanca-Kénitra, de doublement complet de la ligne Casablanca-Marrakech, en plus de l’inauguration de la nouvelle garde de la LGV de Rabat-Agdal, un joyau architectural et urbain qui conforte la place de Rabat en tant que “Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture ».

Ces projets en plus des gares de nouvelle génération de Tanger, Kénitra, Rabat-Agdal et Casa-Voyageurs, spécialement conçues pour la LGV et le Train «Al Boraq», ainsi que les nouvelles gares d’Oujda et de Benguerir, ont nécessité un investissement global de près de 10,5 milliards de dirhams (MMDH).

La réalisation des nouvelles gares d’Oujda (170 MDH) et de Benguerir (36 MDH) entrent dans le cadre de l’ambitieux programme initié par l’Office national des chemins de Fer (ONCF) pour la modernisation et la construction de nouvelles gares ferroviaires, grandes, moyennes et petites.

Autant de projets structurants qui traduisent la Haute sollicitude et l’intérêt particulier qu’attache le Souverain au secteur des transports, vecteur essentiel de développement local, de promotion des activités économiques et du bien-être de la population, d’accompagnement du processus de restructuration et de modernisation urbaine et de renforcement de la mobilité inter-villes.

Pour accompagner cette dynamique dans le secteur, l’ONCF compte lancer un programme de réservation de billets de voyage, avec pour objectif de remédier aux problèmes de surcharge des voyageurs, d’assurer sécurité et confort aux usagers, de réduire drastiquement le temps du voyage et d’améliorer la ponctualité des trains sur le réseau du chemin de fer.

 

2 thoughts on “Maroc: Après la LGV Tanger-Casablanca, le Roi lance de grands projets ferroviaires

  1. Très bonne initiative. Beaucoup mieux que de construire de nouveaux aéroports car les trains polluent moins que les avions.

  2. Les marocains ont de la chance, nous en France de Bordeaux à Toulouse pas de LGV, les trains vont à la vitesse de la vapeur du début du siècle dernier, comme dans tout le sud vers Montpellier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *