La France valide la fin du Franc CFA

Le parlement français a approuvé ce mercredi, le projet de loi relatif à l’abandon du franc CFA au profit d’une nouvelle monnaie appelée Eco, tel que voulu par les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Ce changement « symbolique » libère la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) de son obligation de déposer la moitié de ses réserves de change auprès du Trésor français, une obligation qui était décrite par les détracteurs du Franc CFA, comme une dépendance humiliante vis-à-vis de la France, l’ancienne puissance coloniale.

En outre, la France se retire de toutes les instances de gouvernance dans lesquelles elle était présente à la BCEAO, mais elle continuera de jouer son rôle de garant pour la nouvelle monnaie qui maintiendra une parité fixe avec l’euro. Ce point est appelé à évoluer lorsque la monnaie commune ouest-africaine l’ECO verra le jour.

La réforme ne concerne que les huit pays de UEMOA, à savoir : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Les six pays d’Afrique centrale qui utilisent également le franc CFA forment une autre zone monétaire distincte et ne sont pas concernés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *