Madagascar: Une économie en forte régression

Selon les données de l’économie malgache, les indicateurs clés sont en baisse suite à la crise politique qui a débuté au pays il y a deux ans. Si le taux de croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) nominal a été de 7,1% en 2008, il a chuté de 0,5% en 2011. Selon une publication de l’Institut Malgache de la Statistique, le taux d’inflation en général a augmenté de 10% en 2011 et pourrait accroître davantage cette année malgré les mesures palliatives prises par l’Etat. L’Indice de Développement Humain (IDH) de Madagascar été de 0,48 pour l’année 2011, selon le programme des nations unies pour le développement (PNUD). Ainsi sur un total de 187 pays, la grande île a été placée au 151ième rang, en matière de développement humain alors qu’elle était mieux classée en 2008. Sur le commerce extérieur, l’Institut National des Statistiques montre que l’exportation des produits a aussi sensiblement diminué entre les années 2008 et 2011. Par ailleurs pour certains chercheurs de l’université d’Antananarivo, 30% des industries textiles au Madagascar ont été fermées depuis le début de la crise politique faisant ainsi perdre près de 25 000 emplois directs. Le chômage que subit actuellement le Madagascar en tire en partie l’origine. Une hausse des prix à la pompe du carburant entre 2008 et ce début d’année est également constatée si l’on en croit aux données de l’office malgache des hydrocarbures.

Et ce, en dépit de la décision du gouvernement de limiter à taux fixe le dollar, pour que les opérateurs pétroliers diminuent le prix des produits. Toutefois avec le gouvernement de transition et d’union nationale mis en place récemment, les économistes du pays espèrent voir la croissance décoller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *