Zimbabwe: Le FMI soutient l’amélioration des infrastructures de base

Le ministre des finances du Zimbabwe, Tendai Biti, a affecté près 110 millions de dollars US pour financer des projets d’infrastructures prioritaires tels que l’approvisionnement en eau potable et le développement de l’énergie. Cette somme fait partie des réserves spéciales du Fonds Monétaire International (FMI) pour encourager la mise en place de projets sociaux dans ce pays d’Afrique australe. Le ministre des finances a également affirmé que l’Etat a mis de côté environ 20 millions de dollars pour le soutien agricole et 30 millions de dollars pour encourager le secteur manufacturier. La déclaration préalable annuelle de la performance financière du Zimbabwe indique un excédent important en 2011. Ce résultat permettrait de soutenir les dépenses budgétaires et particulièrement les paiements de salaire et des pensions de cette année en cours même si les recettes paraissent très faibles. Le ministère des finances a par ailleurs annoncé qu’il devrait désormais fournir une communication périodique sur les principales évolutions économiques mensuelles afin de présenter aux investisseurs les domaines prometteurs du pays. Les analystes économiques se sont félicités de cette mise à jour mensuelle économique et financière du ministère. Ceci serait un outil d’information important et un atout majeur pour accroître la participation des partenaires privés ont-ils affirmé. Les experts ont également salué les efforts que les autorités locales fournissent pour améliorer les secteurs agricoles et énergétiques. En effet une capacité énergétique rénovée permettra à l’industrie de fonctionner normalement. En outre elle supprimera les délestages courants de l’électricité à la très grande satisfaction de la population zimbabwéenne.

La rénovation du système d’égout et de l’approvisionnement en eau dans les principales zones urbaines permettra par ailleurs de contenir le regain de maladies de mains sales causées par la détérioration des infrastructures de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *