Burundi : Effort de bancarisation

Soucieux de réduire la pauvreté qui continue de sévir dans le pays, le gouverneur de la Banque de la République du Burundi (BRB), Gaspard Sindayigaya, a suggéré comme solution la bancarisation des populations burundaises démunies. En effet cette mesure permettrait au pays de réduire la pauvreté mais aussi le processus de mise en œuvre des objectifs du Cadre Stratégique de Lutte Contre la Pauvreté (CSLP) au Burundi. Poussant son analyse plus loin, M. Sindayigaya, estime d’une part que le taux de bancarisation est assez faible et d’autre part que la bancarisation des populations démunies devrait être la base du développement de l’économie burundaise. En outre, il a été demandé aux opérateurs économiques et financiers de mettre en œuvre des politiques stratégiques susceptibles de contribuer, pour le moyen terme, à la promotion de l’accès, de l’utilisation et de la qualité des services financiers formels à la majorité de la population burundaise pour le développement intégral du pays. Par ailleurs le sujet de l’inclusion financière provient de l’organisme international « Alliance pour l’inclusion financière (AFI) », dont le Burundi, à travers la BRB, est membre depuis mai 2009. Cela permettra aux populations les plus démunies de participer au tissu économique à travers la bancarisation et peut bien être une solution envisageable dans un pays où le secteur tertiaire est loin d’être exploité à sa juste valeur et où le taux de bancarisation reste très faible. Ceci nécessitera également de la part des décideurs, le déploiement de cellules de sensibilisation à travers le pays pour préparer et expliquer davantage l’intérêt de cette stratégie à la masse populaire afin que la mobilisation de cette dernière soit grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *