Botswana : une croissance positive

Le Botswana va connaître une croissance de 3,8% cette année selon les estimations de sa banque centrale. Ce pays d’Afrique australe doit tout de même tenir compte des répercussions du ralentissement de l’économie sud-africaine avec laquelle il est très lié. La première puissance continentale a en effet subi la crise européenne de plein fouet et a entraîné avec elle toutes les économies connexes de la sous-région. Le Botswana qui importe près de 70% des marchandises de l’Afrique du sud, risque de subir une diminution du pouvoir d’achat dans le pays. En outre, le taux d’inflation du pays sera maintenu à 7,5% et le solde compte courant sera positif tout en reflétant la hausse des exportations. Par ailleurs, le Fonds Monétaire International  a également relevé un autre danger pour la croissance botswanaise. Il s’agit du ralentissement brutal de l’économie chinoise. Celle-ci pourrait avoir un impact sur l’économie du Botswana en raison de l’intensification des rapports d’échanges qui lient les deux pays. Selon la banque mondiale, l’économie de la Chine a régressé de 1,6% au début de cette année à cause des exportations faibles et d’une croissance des investissements moins rapide. L’impact des difficultés chinoises sera très perceptible au Botswana à cause de la demande chinoise qui soutient les prix des produits de base tels que le cuivre et le nickel. Pour contenir ce risque, le Fonds Monétaire International a exhorté le gouvernement botswanais à renforcer le contrôle dans sa gestion économique et à préparer des plans d’urgence pour les risques à la baisse.

Le Botswana a  depuis plus d’une décennie mis en place un fonds souverain dans le but de préserver une partie des revenus provenant des exportations de diamants pour les générations futures. Ce fonds a permis au pays de contenir le stress financier  et a mis le Botswana sur la voie du rétablissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *