Les ports Ivoiriens en quête de partenaires

La côte d’ivoire est confrontée depuis quelques mois à une crise économique sans précédent marquée par la paralysie de l’activité de plusieurs établissements dont les deux ports nationaux qui représentent un pion essentiel de l’économie du pays. Malgré la crise, les administrateurs du Port Autonome d’Abidjan (PAA) envisagent d’entreprendre une mission commerciale en Russie et en Chine dans les jours avenirs. Ceci, en réponse à la présentation des programmes d’urgence 2011 souhaitée par le ministère de l’Equipement et de l’Assainissement (MEA).

Cette mission commerciale est prévue pour une durée de deux semaines et s’inscrit dans le cadre de la politique de diversification des partenaires des deux ports du pays, à savoir le port d’Abidjan et celui de San-pédro. Selon le directeur général adjoint des moyens techniques du PAA, Yéhiri Christophe, l’objectif de la mission est de redynamiser les activités du Port d’Abidjan par la relance de l’économie ivoirienne. De façon spécifique, il s’agira de créer une plateforme d’échanges entre les opérateurs économiques ivoiriens et ceux des pays émergents, d’offrir des alternatives aux opérateurs économiques ivoiriens en termes d’importation et d’exportation, de trouver de nouveaux partenaires pour le développement de la Côte d’Ivoire après la crise et de promouvoir les potentialités de la Côte d’Ivoire auprès des pays émergents.

Comme résultats attendus, ces actions devront permettre une réduction de la dépendance de l’économie ivoirienne vis-à-vis des pays occidentaux, l’ouverture de l’économie ivoirienne à de nouveaux marchés porteurs, la relance des activités du secteur maritime et portuaire ivoirien malgré les sanctions de l’Union Européenne et la signature d’importants et nombreux contrats commerciaux avec de nouveaux partenaires dans les pays visités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *