Le Soudan du Sud accepte l’admission de 4000 casques bleus supplémentaires

minuss-Les autorités du Soudan du Sud ont donné ce week-end, leur feu vert au déploiement de 4000 casques bleus supplémentaires des Nations Unies dans le pays.

A l’issue d’ultimes discussions entre une délégation du Conseil de sécurité des Nations unies en mission à Juba et le gouvernement local, le ministre sud-soudanais des Affaires gouvernementales, Martin Elia Lomoro, a indiqué dans un communiqué ce dimanche, que son gouvernement a donné son feu vert pour l’arrivée dans le pays, de casques bleus supplémentaires afin de sécuriser la capitale Juba.

Cet accord intervient au lendemain d’une rencontre initiée samedi dans la capitale entre une délégation du Conseil de sécurité de l’Onu et des chefs religieux. Toutefois, souligne le ministre Martin Elia Lomoro, «les modalités du déploiement de cette force de protection, doivent encore être discutées».

D’après le communiqué, le gouvernement sud soudanais s’est également « engagé à permettre la liberté de mouvement de la mission de l’ONU au Soudan du Sud (Minuss) conformément à son mandat et à lever les check-points illégaux ».

Le déploiement de ce contingent supplémentaire au Soudan du sud avait été décidé par le Conseil de sécurité le 12 août dernier à la suite des combats entre les troupes fidèles au président Salva Kiir et celles de son rival Riek Machar.

Le projet, soutenu par les Etats Unis, avait été contesté par le gouvernement de Salva Kiir qui dénonçait une violation de la souveraineté de leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *