Brouille entre le Bénin et Air France

Le torchon brûlerait entre les autorités béninoises et la cheffe de la délégation de la compagnie aérienne française «Air France» à Cotonou, qui s’apprête à quitter le pays.

Selon la presse locale qui cite un arrêté du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Cotonou aurait ordonné le départ de Christine Quantin, la cheffe de la délégation d’Air France pour le Bénin et le Togo, qui a résidence dans la capitale béninoise.

Cotonou reprocherait à Mme Quantin un comportement d’«insubordination», et à sa délégation, une série d’irrégularités entre autres, «le mépris à l’égard des autorités de la République, la mauvaise qualité des prestations de la compagnie, les mauvais traitements des voyageurs et les retards répétés des vols».

Dans sa parution de ce 16 janvier, «La lettre du Continent», réputée pour ses confidences avérées, écrit que la délégation d’Air France a «jusqu’au 21 janvier à minuit» pour quitter le territoire béninois.

Du haut de ses 85 ans d’existence célébrés en octobre 2018, Air France dessert 51 pays sur le continent africain. Elle n’a pour l’heure émis aucun commentaire sur le cas de sa délégation au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *