Un climat de sérénité règne en Centrafrique en attendant les résultats du vote

rcaAprès le premier tour des élections législatives et présidentielle organisées mercredi en Centrafrique, le dépouillement a immédiatement suivi une journée de vote marquée par une forte mobilisation avec des couacs techniques au démarrage.

Dans des bureaux de vote de deux quartiers emblématiques de Bangui, le 4e et le 3e arrondissement, ces opérations se sont déroulées sans incidents majeurs.

A la lueur des lampes torches et des bougies, mandataires et observateurs ainsi que les représentants des partis politiques, notent scrupuleusement les résultats du dépouillement qui se déroule devant leur regard attentif, dans toute la Centrafrique.

Bernard Anatole Poziti, superviseur des centres de vote du lycée Boganda et Notre-Dame d’Afrique, dans le 4e arrondissement de Bangui, a déclaré qu’on «est en passe de finir, les présidentielles ont été déjà dépouillées et il nous reste à sceller les résultats pour les amener à notre centre de démembrement qui est au commissariat du 4e arrondissement ».

Selon ce responsable la journée du vote n’a connu ni incident, ni problème technique, ainsi qu’une très forte participation : trois inscrits sur quatre sont venus voter. En début de soirée, le dépouillement était fini. Il a précisé qu’au lycée Boganda, c’est le candidat Faustin Touadéra qui arrive largement en tête de la présidentielle.

Ambiance similaire au PK5 à l’école Koudoukou, mais les opérations de dépouillement sont moins avancées. Des problèmes techniques ont émaillé la journée, notamment des listes manquantes. Dans ce centre de vote, c’est Karim Meckassoua qui arrive en tête, mais les résultats globaux de ces élections législatives et présidentielles seront connus dans huit à dix jours, précise-t-on à Bangui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *