ONU : Le Conseil de sécurité adopte ce jeudi sa résolution sur le Sahara occidental

cs--onuLe projet de résolution sur le Sahara occidental, sera inscrit à l’ordre du jour de la réunion de jeudi, du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU).

La résolution devrait appuyer une initiative du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres visant à relancer les pourparlers dans le litige territorial qui oppose depuis quatre décennies, le Maroc et le Front Polisario, soutenu par l’Algérie autour du Sahara Occidental.

D’après des diplomates accrédités auprès de l’ONU à New-York, le projet de résolution ferait pression sur le Front Polisario, mouvement indépendantiste sahraoui, pour qu’il retire immédiatement ses combattants de la région tampon de Guergarat. Le Maroc, résolu à mettre fin au conflit, avait déjà retiré troupes de la zone, en février dernier.

Les Etats-Unis ont fait circuler le projet de résolution ce lundi auprès des quinze membres du Conseil, après des consultations avec la France, la Russie et le Royaume-Uni. Cette résolution prolongerait également d’un an, le mandat de la mission de maintien de la paix de l’ONU sur place.

«Il est temps, en effet, de regarder vers l’avenir et de relancer les négociations. C’est ce que nous souhaitons », a déclaré à la presse ce mardi, François Delattre, ambassadeur représentant permanent de France auprès de l’ONU, à l’issue d’une réunion tenue mardi à huis-clos par le Conseil de Sécurité.

Saluant ce qu’il a qualifié de « nouvel élan pour les tractations », le diplomate Delattre a estimé que le départ du Front Polisario de la bande tampon de Guergarat, près de la frontière mauritanienne, devait être une priorité.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du royaume marocain depuis 1975. Un cessez-le-feu supervisé par une mission de maintien de la paix de l’ONU (Minurso) est intervenu en 1991. Mais le Polisario réclame un référendum d’autodétermination, alors que Rabat propose une large autonomie, sous sa souveraineté, pour le Sahara objet du vieux litige territorial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *