RD Congo: Moïse Katumbi fera appel au peuple pour chasser Kabila

L’opposant congolais Moïse Katumbi a menacé mardi de faire « appel à la rue », si le président Joseph Kabila ne quitte pas le pouvoir et n’organise pas des élections d’ici au 31 décembre en République démocratique du Congo (RCD).

Dans un entretien avec la presse internationale, le candidat déclaré à la prochaine présidentielle en RDC, est revenu largement sur l’impasse politique actuelle dans son pays, qu’il impute entièrement au président Kabila. Ce dernier aurait dû respecter les textes du pays, organiser les élections et quitter le pouvoir dans le délai constitutionnel, a estimé M. Katumbi.

Et d’envisager une transition politique en RDC sans M. Kabila, si les élections ne sont pas organisées dans le pays, et dans des conditions convenables, au plus tard le 31 décembre 2017.

« Nous allons faire appel officiellement au peuple congolais pour chasser le président Kabila », a-t-il insisté, citant l’article 64 de la Constitution qui donne droit à tout Congolais de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en violation des dispositions de la Constitution.

L’opposant actuellement recherché par la justice congolaise s’est également prononcé sur l’après Kabila, se disant « opposé » à l’idée de poursuivre l’ancien président et son entourage, estimant que s’il décide de partir, le président Kabila va rester au pays, étant sénateur à vie, et il pourra continuer avec ses affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *