Le parti au pouvoir au Liberia conteste les résultats du premier tour de la présidentielle

Le parti au pouvoir et ses alliés viennent de contester à une semaine du second tour de la présidentielle au Liberia, les résultats du premier tour voté le 10 octobre, au terme desquels leur candidat, le vice-président Joseph Boakai n’a obtenu que la seconde place derrière l’ex-star du football, George Weah.

Dans un communiqué publié ce dimanche, le Parti de l’unité (UP), le Parti de tous les Libériens et le Parti de la liberté dénoncent des «fraudes systématiques et à grande échelle» et annoncent vouloir saisir la commission électorale.

Le communiqué accuse également la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf, d’«ingérence» dans le processus électoral, en raison d’une rencontre qu’elle avait tenue à son domicile avant le premier tour, avec des responsables de la commission électorale.

Cette rencontre, selon les signataires du communiqué, «constituait clairement» une ingérence dans le processus électoral et n’avait «aucune base légale, ni aucune justification».

Le second tour de la présidentielle au Liberia se tiendra le 7 novembre prochain, et opposera George Weah, 51 ans, arrivé en tête du premier tour avec 39% des voix, à Joseph Boakai, 72 ans, qui avait obtenu 29,1% des suffrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *