Fin d’exil pour l’ex-président malien, Amadou Toumani Touré

L’ex-président du Mali, Amadou Toumani Touré, dit ATT, devrait regagner son pays, dans les prochains jours, mettant ainsi fin à son exil depuis le renversement de son régime en avril 2012 par un coup d’Etat.

L’information a d’abord été révélée par les proches de l’ex-chef d’Etat, puis confirmée par sa formation politique, le Parti pour le développement économique et social (PDES).

Selon un communiqué du parti, ATT devrait atterrir à Bamako le 24 décembre prochain, à bord de l’avion présidentiel, affaité par l’actuel président malien, Ibrahim Boubacar Keita (IBK).

Les conditions de ce retour ont été discutées avec le président IBK, et un accord a été trouvé, indique la presse locale, qui cite des sources officielles proches du parti.

ATT vivait en exil à Dakar (Sénégal) depuis presque 6 ans, après le putsch qualifié de « coup d’Etat le plus bête de l’histoire du Mali » et sa démission forcée.

Ses partisans, rassemblés au sein du Mouvement pour le Retour d’ATT (MR-ATT), avaient multiplié des actions au plan national et international pour son retour au Mali, un retour qu’ils ont pu obtenir avec l’aide de la CEDEAO et de l’Union Africaine, selon le président du MR-ATT, Oumar M. Maïga.

Au sein de la classe politique malienne, beaucoup d’avis sont favorables au retour de l’ancien chef de l’Etat malien. Le 21 mai 2016, l’opposition avait même battu le pavé dans la capitale malienne, pour dénoncer la «gestion chaotique» du pays, et exiger le retour d’ATT au pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *