L’UA menace de sanctionner ceux qui «bloquent» le processus de paix au Soudan du Sud

L’Union Africaine (UA) a menacé ce jeudi, qu’elle n’hésiterait pas à prendre des sanctions contre ceux qui feraient obstacle aux pourparlers pour ramener la paix au Soudan du Sud, qui ont repris hier en Ethiopie.

Le Soudan du sud est en guerre civile depuis plus de quatre ans. Après l’échec d’un précédent round de discussions en février, des dizaines de délégués du gouvernement et des différents groupes rebelles sont de nouveau à Addis-Abeba, pour de nouvelles négociations, supervisées par l’organisation régionale IGAD.

Mais des observateurs craignent encore que l’échec de février ne se répète, car les positions des uns et des autres sont encore très éloignées et le gouvernement sud-soudanais semble avoir pris le dessus militairement, ce qui l’incite peu au compromis.

Les discussions débutées hier doivent durer cinq jours, et visent à réactiver un accord de paix conclu en août 2015 et maintes fois foulé aux pieds depuis. Elles doivent tourner notamment autour de nouvelles modalités de partage du pouvoir et de nouveaux arrangements sécuritaires, les points les plus contestés qui ont empêché tout accord jusqu’à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *