Côte d’Ivoire : Guillaume Soro n’exclut pas sa candidature pour la présidentielle de 2020

La course à la magistrature suprême prévue en 2020 en Côte d’Ivoire, ne laisse pas indifférent l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, surtout que l’idée d’un troisième mandat du président Alassane Ouattara semble aujourd’hui abandonnée.

 

Interpelé sur ce sujet hier dimanche par des médias français, Soro a répondu qu’il allait «réfléchir» à la possibilité de se présenter à cette présidentielle, alors que l’opinion lui prêtait, depuis longtemps, des ambitions présidentielles qu’il n’a jamais confirmées officiellement.

 

Mais, le vice-président du Rassemblement des Républicains (RDR), la formation du président Ouattara précise qu’il ne pourrait prendre une telle décision sans en parler «d’abord et principalement» avec le président Alassane Ouattara et avec Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui vient de former ensemble avec Ouattara, le parti unifié appelé «Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix» (RHDP).

 

Dans une allocution prononcée lundi dernier lors de la mise en place officielle du parti unifié, le président ivoirien Ouattara a implicitement indiqué qu’il n’envisageait pas de briguer un troisième mandat, contrairement à ce qu’il avait précédemment laissé entendre, et a invité son allié, Henri Konan Bédié à «transférer le pouvoir à une nouvelle génération».

 

Dans cette configuration où la Côte d’Ivoire a besoin de renouer avec la jeunesse, l’Ex-chef de la rébellion qui a contrôlé la moitié nord de la Côte d’Ivoire pendant la décennie de crise politico-militaire des années 2000, apparait comme le candidat idéal pour prendre la relève, de l’avis de certains observateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *