La RDC facilite le retour au pays à ses fils ayant la double-nationalité

Les étrangers originaires de la République démocratique du Congo (RDC) pourront désormais avoir droit à un visa d’entrée courte durée sur le territoire congolais, selon une décision de la Direction générale de migration (DGM) annoncée dimanche.

La RDC qui ne reconnait pas la double-nationalité, voudrait, avec cette nouvelle mesure, alléger les conditions d’obtention de visas d’entrée en faveur d’étrangers d’origine congolaise, selon les explications du patron de la DGM, Roland Kashwantale.

Ainsi, la DGM accordera désormais un «visa d’entrée de 30 jours aux postes frontières et frontaliers à tout congolais naturalisé mais désireux de revenir ou de venir en RDC. Il l’obtiendra moyennant des frais qui pourraient coûter 90 dollars américains», dit une note circulaire de l’institution, en date du 16 février où prend effet la décision.

Mais pour obtenir ce document, le prétendant devra prouver sa nationalité «soit par un patronyme faisant partie du patrimoine culturel congolais, soit par la présentation d’un acte de naissance ou d’un ancien passeport ou tout autre document faisant foi».

Il s’agit également de la réalisation d’une promesse de campagne faite par le nouveau Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi à la diaspora congolaise, qui a longtemps réclamé des allègements dans les processeurs de retours au bercail.

Cette nouvelle est favorablement accueillie en RDC et dans sa diaspora, même si certains soulèvent déjà des soucis auxquels pourraient être confrontés les enfants naturalisés étrangers qui portent les noms de leurs parrains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *